Upcyclo.fr » Conseils administratifs » Prime de rupture conventionnelle : comment faire le calcul d’une de ses parties déterminantes ?

Prime de rupture conventionnelle : comment faire le calcul d’une de ses parties déterminantes ?

Il existe plusieurs raisons qui poussent un salarié à quitter son emploi. Il y a aussi, plusieurs manières et méthodes pour un salarié de quitter son emploi. L’employé a donc plusieurs choix en sa possession et certains préfèrent quitter leur poste en bénéficiant tout de même de quelques avantages. Pour pouvoir avoir droit à ceux-là, l’employé peut avoir recours à la rupture conventionnelle. La rupture conventionnelle est une façon de quitter son emploi sur de bons termes avec son supérieur hiérarchique en bénéficiant de certaines priorités avant son départ. Ces avantages économiques ne sont toutefois pas octroyer n’importe comment. Alors, comment se fait le calcul d’un point important de cette prime ? Et quels sont réellement les avantages dont bénéficient le salarié ?

Comment se fait le calcul du salaire mensuel de référence d’une rupture conventionnelle ?

Le montant dont bénéficie l’employé et le demandeur d’une rupture conventionnelle n’est pas attribué au hasard et heureusement ! Bien que la loi se dégage des montants donnés aux employés par leurs employeurs, le domaine juridique a tout de même instauré certaines règles afin qu’il y ai une certaine homogénéité. Parmi ces points, il y a le salaire mensuel de référence, ce dernier se calcule de deux manières différentes et comme suit :

  • La première méthode consiste à faire une moyenne des rémunérations mensuelles brutes des 12 mois qui ont précédé l’accord de votre rupture conventionnelle. Il faut savoir que votre salaire et vos primes sont compris dans ce calcul. Si vous êtes dans le cas où vous avez moins d’une année d’ancienneté, le calcul se fera par rapport aux mois travaillés
  • La seconde méthode consiste à calculer la moyenne de vos rémunérations brutes par mois, mais cette fois des 3 derniers mois uniquement. Le salaire et primes ne sont pas pris en compte. Toutefois si vous avez eu droit à des primes, sachez que cette fois l’indemnité sera calculée en se basant sur le prorata.

Les avantages de la rupture conventionnelle :

Comme nous l’avons cité plus haut, la rupture conventionnelle présente quand même des avantages considérables à ses bénéficiaires et demandeurs, sachant surtout que certains employés bénéficient de montants très intéressants. Voici une petite liste de quelques avantages de la rupture conventionnelle :

  • Les bons termes : cela constitue un point positif car il est important de rester en bons termes avec son employeur. Il ne faut pas oublier qu’un ancien salarié parlera de son ancien poste au sein d’une nouvelle entreprise, il serait donc bon aussi qu’il véhicule une bonne image.
  • Le choix : ce genre de contrat laisse une certaine liberté au salarié quant au choix de la date de son départ de l’entreprise, ce qui lui permet de bien se préparer.

Up vers les autres articles :